Rencontrez Nyarri Morgan, un Autochtone australien qui n'a eu aucun contact avec le monde occidental jusqu'à ce qu'il ait assisté - sans contexte - à un test atomique et à ses effets

L'histoire d'un homme autochtone sur la survie de la bombe nucléaire de Maralinga racontée avec la réalité virtuelle

Espace pour lire ou mettre en pause, M pour couper le son, flèches gauche et droite pour rechercher, flèches haut et bas pour le volume. Durée de la montre: 5 minutes 33 secondes 5 m

Dans une improbable collision de cultures, la technologie de pointe du cinéma 3D présente l'histoire unique d'un homme aborigène sur la survie d'une bombe nucléaire au public à travers l'Australie.

Dans les années 1950, Nyarri Morgan était un jeune homme, marchant et chassant dans les déserts du nord de l'Australie du Sud.

Son premier contact dramatique avec les Blancs a eu lieu lorsqu'il a été témoin d'une explosion d'une bombe nucléaire sur le site d'essai britannique de Maralinga.

Maintenant, en tant que vieil homme, et avec l'aide de la réalisatrice Lynette Wallworth et de la technologie, il partage son histoire dans un film intitulé Collisions qui est projeté dans des lieux sélectionnés en Australie ... Continuer la lecture (lecture de 3 minutes)

8 réflexions sur «Rencontrez Nyarri Morgan, un Autochtone australien qui n'a eu aucun contact avec le monde occidental jusqu'à ce qu'il ait assisté - sans contexte - à un test atomique et à ses effets»

  1. Gemmabeta

    Vous pouvez en faire une religion.

    > «[Il a dit] 'alors nous avons vu que l'esprit avait fait tomber tous les kangourous sur le sol comme un cadeau pour nous de la chasse facile, alors nous avons pris ces kangourous et nous les avons mangés et les gens étaient malades puis l'esprit est parti' . »

    > «La poudre, la poudre blanche ont tué beaucoup de kangourous [et] de spinifex [herbe]. L'eau était en feu, c'est ce que nous avons vu.

    > «La fumée est entrée dans notre nez et d'autres personnes ont encore ce poison aujourd'hui», a-t-il déclaré. «Nous avons tous empoisonné, dans le cœur, dans le sang et d'autres personnes qui étaient beaucoup plus proches, elles n'ont pas vécu très longtemps, elles sont mortes, beaucoup d'entre elles.

  2. Wibbles20

    Il y a une tribu dans la région d'Alice Springs qui croyait que les mauvais esprits habitaient un ruisseau et dessinaient l'art rupestre de ce qui se passerait s'ils buvaient dans l'eau.

    Il s'avère que ce qu'ils ont dessiné il y a des milliers d'années était tous les symptômes de l'empoisonnement aux radiations et que la zone était riche en uranium.

  3. DoucheSuspicieux

    Il y a un documentaire sympa sur Prime Amazon sur un groupe d'Autochtones rencontrant des Européens pour la première fois en 1964.

    Contact est un film documentaire australien de 2009 qui raconte l'histoire de 20 Martu qui, en 1964, sont devenus les derniers habitants du Grand désert de sable à avoir été en contact avec des Européens.

  4. supagirl277

    Zut. Un test atomique avec des victimes comme ça n'est plus un test

  5. TiG82

    L'œuvre VR de Lynette Wallworth s'appelle COLLISIONS. Je recommande fortement de le voir si vous en avez l'occasion

  6. MandrakeThePancake

    Des tests dégoûtants. En plus de tester les armes nucléaires dans une zone sacrée pour les autochtones, ils ont également ordonné aux soldats de traverser ces zones juste après les tests, ce qui a entraîné des pics de cancer massifs parmi ces anciens combattants en raison des radiations.

    Ils savaient que quelque chose se passait avec les retombées radioactives et utilisaient encore des gens comme cobayes.

Laisser un commentaire