Accueil » Sujets sensibles » Les scientifiques ont «piraté» le code génétique de la levure de bière pour produire des composés de cannabis. Ils ont inséré des gènes de plantes de cannabis dans le code génétique de la levure, ce qui lui a permis de produire du CBD et du THC. Leur objectif final est de permettre la production de cannabinoïdes à grande échelle sans culture.

Les scientifiques ont «piraté» le code génétique de la levure de bière pour produire des composés de cannabis. Ils ont inséré des gènes de plantes de cannabis dans le code génétique de la levure, ce qui lui a permis de produire du CBD et du THC. Leur objectif final est de permettre la production de cannabinoïdes à grande échelle sans culture.

Des scientifiques brassent du cannabis avec de la levure de bière piratée

La levure que les gens utilisent depuis des millénaires pour brasser des boissons alcoolisées a maintenant été conçue pour produire des cannabinoïdes - des produits chimiques aux propriétés médicinales et parfois psychotropes que l'on trouve dans le cannabis.

L'exploit1, décrit le 27 février dans Nature, transforme un sucre de la levure de bière (Saccharomyces cerevisiae) appelé galactose en tétrahydrocannabinol (THC), principal composé psychoactif du cannabis (Cannabis sativa). La levure modifiée peut également produire du cannabidiol (CBD), un autre cannabinoïde majeur qui a récemment attiré l'attention pour ses avantages thérapeutiques potentiels, y compris ses effets anti-anxiété et anti-douleur.

L'espoir est que ce processus de fermentation permettra aux fabricants de produire du THC, du CBD et des cannabinoïdes rares qui… Continuer la lecture (lecture de 3 minutes)

Laisser un commentaire

%d blogueurs comme ceci: