À l'automne 2018, il a été constaté que le café de Starbucks avait des liens avec des plantations de travail forcé où les travailleurs étaient soumis à la servitude pour dettes et à des conditions de travail dangereuses. C'était huit mois après avoir été nommée l'une des entreprises les plus éthiques au monde pour la 8e année consécutive.

Starbucks a un problème de travail des esclaves

Une fois de plus, les inspecteurs du travail brésiliens ont trouvé du travail esclave1 dans les plantations où Starbucks achète du café. Et pas n'importe quelles plantations, mais celles qui ont été «certifiées» selon les normes CAFE Practices de Starbucks. C'est la deuxième fois en neuf mois que cela se produit, soulignant un énorme problème systémique lié à la manière dont Starbucks respecte son engagement en faveur d'un «café à 99% éthique». Il est temps que cela change.

Café Starbucks sur la «liste sale»

Comment savons-nous même que cela se produit? Le gouvernement brésilien a pris des mesures pour lutter contre le travail forcé dans ses secteurs agricole et manufacturier. L'une de ces étapes consiste à publier une «liste sale» annuelle de ceux qui ont enfreint la loi brésilienne et de ce qu'ils ont… Continuer la lecture (lecture de 6 minutes)

9 réflexions sur «À l'automne 2018, le café de Starbucks avait des liens avec des plantations de travail forcé où les travailleurs étaient soumis à la servitude pour dettes et à des conditions de travail dangereuses. C'était huit mois après avoir été nommée l'une des entreprises les plus éthiques au monde pour la 8e année consécutive.

  1. haut de gamme

    Les travailleurs ont indiqué que les conditions de travail comprenaient:

    - chauves-souris et souris mortes dans la nourriture des ouvriers
    - pas de système d'assainissement
    - 6 heures du matin à 11 heures les jours ouvrables
    - système de paiement truqué qui ferait disparaître le café cueilli avant qu'il ne soit compté

    La plantation avait la certification CAFE Practices, mais les inspections peuvent avoir lieu aussi rarement que tous les 2-3 ans.

  2. tehmlem

    Je veux dire, pas pour donner du crédit à Starbucks, mais le mot «la plupart» là-bas fait beaucoup de travail. Selon les conditions qui prévalent, quelqu'un objectivement horrible pourrait gagner sans aucune ombre.

  3. Guluronate

    Je ne critique pas du tout OP pour cela, mais je trouve drôle comment nous avons pris des euphémismes comme «travail forcé» et «servitude pour dette». Un pas en avant par rapport à la ligne «prisonniers avec emploi» de Marvel, mais pas beaucoup

  4. spkter

    J'adore utiliser mon appareil Apple pour publier des articles sur les horreurs et l'injustice du travail d'esclave moderne.

  5. idontevenwant2

    Je me demande comment Starbucks vérifie que ses fournisseurs sont éthiques? S'ils demandent simplement aux fournisseurs de signer quelque chose qui dit "Pas de travail forcé ici!" De toute évidence, ils ne devraient obtenir aucun crédit. Mais s'ils enquêtent et que les choses se dégradent plus tard, comment pouvons-nous blâmer Starbucks? Je les féliciterai pour l'étendue de leurs efforts, quels qu'ils soient.

  6. AcidWashAvenger

    Riiiight à l'époque où ils ont vendu les droits de distribution de Nestlé dans le monde entier pour leur café conditionné!

  7. en dehors de la maison

    Avis impopulaire: j'aime le café Starbucks. Quand les gens disent: «Je n'aime pas le café Starbucks», je me dis: «lequel?» Le café goutte à goutte (Pike Place ou torréfaction foncée au hasard) ou l'espresso?

    En ce qui concerne le café goutte à goutte, je trouve Starbucks bien plus frais, lisse et cohérent que la sève sombre maladive qui est souvent servie dans les cafés indépendants, bien que j'évite généralement le goutte-à-goutte Starbucks noir à moins que ce soit un café spécifique que je sais déjà que j'apprécie.

    Je ne pense pas que les boissons expresso Starbucks soient spéciales ou valent la peine d'être payées, bien que je prenne un Americano automatique plutôt qu'un traditionnel mal tassé. Cependant, pour le café goutte à goutte, c'est là que je vais. Si quelqu'un veut aller chez Tim Hortons pour un double double ou triple triple et avoir une soupe au café, alors il est assez clair qu'il n'aime pas * vraiment * le café de toute façon.

  8. imyourzer0

    Plot twist: toujours légitimement l'une des entreprises les plus éthiques au monde 2 ans plus tard.

  9. somekindairishmonk

    Oui mais qu'ont-ils dit ou fait à ce sujet? Cet article date de juin 2019. Il ne dit rien sur une réponse et je ne peux pas en trouver une sur une recherche de la prémisse de base.

    Si rien, alors rien. Si quelque chose, alors quoi?

Laisser un commentaire